langue française English language
Empreintes des pilotes du Mans
Faire un Don / Magasin Visitez notre boutique ! Faire un Don ...
LA photo du siècle : l'A380 au-dessus du Wright Flyer Le survol des Hunaudières par l'Airbus A380, une première en Sarthe La Patrouille de France


8 Août 2008

Merci à Airbus et à la Patrouille de France

Le grand symbole pour le Jour J du Centenaire

L'idée pour le 8 Août 2008, Jour du Centenaire du 1er Vol

Comme il est impossible pour le Comité du Centenaire Le Mans Sarthe Wright 2008 d'organiser un meeting aérien au-dessus de l'hippodrome des Hunaudières, il a fallu avoir une autre idée pour marquer ce Centenaire 2008.

Notre Comité a donc décidé d'un côté d'organiser une manifestation au sol sur le site des Hunaudières, avec : le Village du Centenaire (stands divers, bureau de poste, exposition,...), animations (voitures anciennes, simulateur de vols, maquette de Flyer, visites guidées du site (marquage du point d'envol du 1er vol de Wilbur WRIGHT le 8 Août 1908 à 18H25), personnages costumés,...), Cérémonie Officielle du Centenaire 2008 (discours des représentants français et américains, hymnes, dévoilement du monument contemporain "L'Esprit des Pionniers").

D'un autre côté il était souhaitable de faire voler des avions d'exception, de jouer sur des symboles forts. C'est pourquoi nous ne remercierons jamais assez le Ministère de la Défense et l'Armée de l'Air mais aussi la société Airbus de la faveur qu'ils nous ont faite en ce 8 Août 2008. Ainsi nous avons eu 3 symboles forts réunis ce jour là  : la Patrouille de France, l'Airbus A380, la réplique volante du Wright Flyer 1908. Cent ans d'aviation et de conquête de l'air en un raccourci saisissant. Superbe !

Et comme la météo de 2008 a été aussi clémente qu'en 1908 (beau temps l'après-midi, baisse sensible du vent en début de soirée) tout le monde a pu apprécier cette belle journée du Centenaire 2008. Les 2.000 personnes passées par l'hippodrome des Hunaudières, dont les 1.000 présentes au moment du passage "surprise" de l'Airbus A380, mais aussi les 300 spectateurs ayant assisté en soirée aux 2 vols du Centenaire réalisés à l'Heure "H" par le talentueux et courageux pilote du Flyer - Jef JACQUELIN - entre 20H25 et 20H30 à l'aérodrome du Mans. Le temps officiel de 1908 était différent de celui de 2008. L'horaire du 1er vol, soit 18H25, correspond aujourd'hui à 20H25 ! C'est comme cela qu'on s'est offert 2 centenaires !!!

Quoi de mieux que la Patrouille de France et l'Airbus A380 pour accompagner le Wright Flyer de 1908 et symboliser 100 ans d'aviation et de conquête de l'air ?

C'est ainsi que la Patrouille de France, avec son leader, le Commandant Fabien COULIBALY - né au Mans (Sarthe) - a survolé en lachant son panache de couleurs bleu blanc rouge à 16H25 précises dans le sens est / ouest le site mondial de l'histoire de l'aviation qu'est l'hippodrome des Hunaudières. En conservant ce cap la Patrouille a donc survolé également l'aérodrome du Mans où était stationnée la seule réplique volante au monde de l'aéroplane WRIGHT FLYER 1908 construite par Sarthe Aéro Retro, et ayant accompli 80 vols à ce jour.

A 17H08 ce fut au tour d'Airbus de faire un joli clin d'oeil à l'histoire et au Centenaire Le Mans Sarthe Wright 2008. L'Airbus A380 N°1 (le 1er ayant volé, le prototype) est passé en basse altitude, à 850 pieds environ du sol (soit 200 m) au-dessus du même site des Hunaudières, mais dans le sens ouest / est. L'A380, piloté de mains de maître par Jean-Michel ROY, est parti de Toulouse à 16H15 précises pour un vol d'essai le conduisant à l'aéroport de Châteauroux en passant par Le Mans et la Sarthe pour le survol du site historique des Hunaudières. L'A380 est arrivé sur la zone aéroportuaire du Mans par le sud et a viré vers l'est au-dessus de l'aérodrome du Mans, prenant ainsi le cap de l'hippodrome des Hunaudières tout proche. C'est ainsi que LA photo du siècle a pu être prise depuis l'aérodrome avec au sol le Wright Flyer et en l'air l'Airbus A380. Il a réduit ensuite sa vitesse est a réalisé alors un superbe survol à basse altitude au-dessus et dans l'axe du site des Hunaudières avant de reprendre immédiatement de l'altitude puis son cap vers Châteauroux. Il y a 100 ans c'était l'éblouissement du 1er vol, en ce jour de 8 Août 2008 ce fut l'éblouissement de la performance : l'A380 est très silencieux et son maniement paraît extrêmement doux. Il a également d'autres qualités puisque c'est l'avion le moins consommateur d'énergie aux 100 kilomètres par passager avec seulement 3 litres de carburant de consommés par passager à la vitesse de....900 km / heure !

En tout cas la Patrouille de France, l'Airbus A380 et la réplique du Wright Flyer nous ont permis à nous aussi de réaliser "un petit quelque chose", formule utilisée par Wilbur WRIGHT dans sa lettre adressée le 9 Août 1908 à son frère Orville WRIGHT, après son 1er vol en Europe accompli au Mans la veille.

Pourquoi ne pas avoir communiqué davantage sur cet événement ?

Trois raisons principales.

La première c'est la date elle-même, car nous savons depuis la création du Comité du Centenaire que le 8 Août 2008 c'est la date de la cérémonie d'inauguration des Jeux Olympiques de Pékin, et qu'en quelque sorte le "Nid d'Oiseau" (ndlr: nom donné au stade olympique de Pékin) allait concurrencer "L'Homme Oiseau" (ndlr: nom donné à Wilbur WRIGHT en 1908). Ainsi la magie du chiffre 8 a joué et ce lien entre la Chine et Wilbur WRIGHT est assez étonnant.

La deuxième raison c'est que comme la faveur faite au Centenaire 2008 l'était par des entités extérieures au Comité ce n'était pas au Comité de communiquer dessus. Pour la Patrouille de France cette date du 8 Août 2008 figure sur son site Internet depuis un certain temps. Airbus a de son côté publié un communiqué de presse le 7 Août 2008. On a quand même communiqué avec la presse locale (en parlant de "survols possibles d'aéronefs entre 16H20 et 18H"), FR3 a diffusé un reportage le 7 Août au soir, les radios ont bien relayé l'information. Mais c'est aussi les vacances d'été...

Enfin, et c'est la raison principale, il n'était pas possible d'accueillir et de gérer 20.000 ou 30.000 personnes à l'hippodrome des Hunaudières (rappel : le site historique du 1er vol) sans mettre en place une lourde et coûteuse organisation, soumise à des règlementations draconniennes. Le Comité du Centenaire s'efforce depuis le début d'organiser, d'initier des événements accessibles à tous, le plus souvent gratuits, sans faire appel au contribuable. Tout cela est plutôt à mettre au crédit du Comité du Centenaire et il ne faut donc pas lui reprocher l'inconvénient de cet avantage.

Pourquoi ne pas avoir organisé un événement plus important à l'aérodrome du Mans le 8 Août 2008 ?

Pour ce qui est de l'aérodrome du Mans et la réplique volante du Wright Flyer; on a déjà organisé plusieurs événements d'envergure dont le Meeting des Pionniers qui a attiré des milliers de spectateurs les 10 et 11 Juillet 2008 et où on a eu la visite de....Buzz ALDRIN ! On ne voulait pas refaire la même chose à moins d'un mois d'intervalle.

Par ailleurs le site du Centenaire 2008 - le site mondial de l'histoire de l'aviation - c'est bien l'hippodrome des Hunaudières et non pas l'aérodrome du Mans qui n'existait pas, et pour cause, à l'époque.

Enfin, il faut rappeler que les répliques d'aéroplanes sont extrêmement sensibles à la météo et notamment au vent. Ainsi dans le meeting des pionniers nous avions rassemblé outre la réplique du Wright Flyer 1908, un Blériot XI (AJBS, Jean Salis), un Deperdussin 1911 (Gilles Alexandre), un Santos-Dumont Demoiselle (Fernando Botelho, Brésil). Eh bien sur 2 jours on n'a pas pu voir le Blériot XI en vol ne serait-ce qu'une seule fois, les conditions météo étant trop difficiles. Les autres ont certes volé mais avec une certaine prise de risque, calculée bien sûr, de la part de leurs talentueux pilotes respectifs. En ayant pour seule attraction la réplique du Wright Flyer 1908 de Sarthe Aéro Retro on ne peut pas "vendre" un événement auprès du public sans prendre le risque de ne rien voir se dérouler...D'ailleurs cela a failli être le cas car le vent n'a chuté que très tardivement et il y avait encore un vent de côté lors des 2 bonds accomplis par Jef JACQUELIN le 8 Août 2008 entre 20H25 et 20H30. Le pilote n'a d'ailleurs pris sa décision qu'au tout dernier moment alors que l'on se demandait ce qu'on allait raconter au public impatient !

Marc DENOUEIX et Joël GROUAS - Présidents du Comité du Centenaire Le Mans Sarthe Wright 2008 - 12 Août 2008

Média(s) et texte(s) associé(s)

>> ( Texte PDF - 92ko )

 
Partners Wright 2008
Partenaires centenaire
Wright 2008 partenaires
setram aviat atam ESA Agence Spatiale EuropéenneOuest France Université du Maine ACO Rota Dairon MG Entreprises The Outer Banks of North Carolina naha souriau sarthe cci le mans crédit agricole